BERLIN, UNE VILLE TECHNOCTAMBULE

La vie nocturne de Berlin est la plus diversifiée et dynamique de son genre en Europe. Au cours des années 90, des clubbers, originaires de nombreux pays ont fait de Berlin la première destination nocturne d’Europe. Après la chute du mur de Berlin en 1989, de nombreux bâtiments historiques de Mitte (ancien centre-ville de Berlin-Est) ont été occupés et reconstruits illégalement par de jeunes squatters et sont devenus un terrain fertile pour les rassemblements clandestins et contre-culturels. Mitte et les arrondissements environnants abritent également de nombreuses discothèques : Tresor, E-Werk, KitKatClub et Berghain. Attention cependant, si vous n’aimez pas la techno, il vous sera difficile de trouver un club à votre convenance !

Si le Berghain vous intéresse, je vous invite à regarder cette vidéo, qui vous montre comment rentrer dans le temple de la techno !

L’entrée du Berghain, image d’un Berlin en dehors des paillettes

Une ville qui ne dort pas

La ville est remarquable pour la longueur de ses fêtes. Les clubs ne sont pas tenus de fermer à une heure fixe le week-end et de nombreuses soirées se prolongent tard le matin ou tout le week-end. Berghain dispose du Panorama Bar, il ouvre ses portes dès l’aube. Il permet aux fêtards de profiter d’une vue panoramique de Berlin après avoir dansé toute la nuit !

Techno, musique phare des berlinois

« Ce qui se passe au Berghain reste au Berghain. » Sven Marquardt

Laisser un commentaire